Le centre aquatique, un projet de gauche en suspens

2014-04-25 17.18.17

Le dossier du centre aquatique en danger….retour sur mon intervention au Conseil Municipal

Pendant la campagne, tout a été dit sur le centre aquatique….d’abord des chiffres faux…des appellations comme « pharaoniques » ont été utilisées……Pour que chacun puisse se faire son avis, voici quelques éléments sur le dossier qui permet de comprendre à quel point la remise en cause de ce projet aura des effets désastreux pour les Vaudais et marquera une dérive droitière de notre ville…..

Revenons d’abord sur les faits.

Vaukx en Velin dispose aujourd’hui d’1 piscine communale et loue une piscine qui appartient à l’ENTPE pour répondre à ses besoins.

La piscine Jean Gelet fête aujourd’hui ses 40 ans. Elle a été construite en 1974, financée par le programme 1000 piscines lancé par l’Etat. Faite pour durer 30 ans, elle est aujourd’hui devenue obsolète. D’ailleurs, toutes les villes qui ont construit ces modèles de piscine les ont démolis. Décines avait par exemple une piscine dite Tournesol, issue du même programme, qu’elle a démoli il y a une dizaine d’années.

Disposant d’un seul bassin de 25 mx15m, la piscine  Jean Gelet n’est pas seulement obsolète au niveau de son bâti, elle est également sur-utilisée et remplie du matin au soir.  Toutes les écoles de Vaulx l’utilisent en journée et les clubs vaudais l’utilisent le soir (600 adhérents pour le club de natation sans compter les adhérents du club de Thriatlon, plongée, des retraités, etc.). Disposant de seulement 2 vestiaires relativement petits, elle oblige les personnes à s’entasser dans des conditions peu acceptables.

La piscine de l’ENTPE appartient à l’Etat et a été construite en 1975. Elle dispose d’un bassin de 25m également. Si sa construction est de meilleure qualité que Jean Gelet, elle n’a pas été entretenue,  l’Etat n’ayant jamais voulu investir pour sa remise aux normes. Cette piscine est utilisée à 80% par la ville pour ses écoles (qui ne rentrent pas toutes à Jean Gelet), pour ses collèges, pour ses clubs. En 2004, la DDASS prend un arrêté de fermeture. La ville et l’ENTPE négocient un report de cette fermeture en contrepartie de travaux sur la qualité de l’eau et la mise en place d’un nouveau projet de centre aquatique dans les années à venir.

En 2005-2006, devant le caractère obsolète de Jean Gelet et le risque de fermeture de l’ENTPE, l’étude d’un nouveau centre aquatique est lancée. Plus de 40 réunions de concertation ont lieu et une première étude de faisabilité est commandée.

Il s’agit d’abord d’étudier la réhabilitation de Jean Gelet. Il apparaît que cela est très coûteux, plusieurs millions d’euros, n’améliore en rien les conditions d’accueil et ne règlent pas le problème de la fermeture du bassin de l’ENTPE. De plus impossible pour la ville de réhabiliter la piscine de l’Etat.

A l’issue de ces études, il apparaît clairement que la seule solution pour répondre aux besoins des Vaudais, c’est de construire une piscine neuve et de reconstituer dans un même ensemble les deux bassins. Mais les études prospectives et les réunions de concertation montrent que refaire les deux bassins à l’identique ne suffit pas à répondre aux attentes des Vaudaiq. En effet, les 2 bassins sont déjà saturés et les reconstituer à l’identique ne résoudrait pas le problème de la saturation. Peut-on construire un équipement de cette importance, un équipement poyr 50 ans, pour qu’une fois construit les Vaudais nous expliquent que cela ne répond pas à leur besoin ?

Pour bien comprendre cette saturation, il faut en effet rappeler que la Ville a toujours eu un programme d’éducation par le sport ambitieux pour ses enfants. Alors que l’Education Nationale demande que les villes mettent en place un programme d’apprentissage sur 2 ans, la ville a choisi de mener un programme d’apprentissage exemplaire sur 4 ans, de la dernière année de maternelle au CE2. A partir du CE1, les enfants vont à l’ENTPE. Les collèges ont également des programmes de natation mais beaucoup de leurs demandes ne peuvent être satisfaites compte tenu de l’absence de place. Les 2 lycées sont aussi demandeurs mais nous ne pouvons y répondre. Le club de natation de Vaulx, 2e club en nombre sur la ville avec 570 adhérents, s’occupent surtout des petits pour lesquels la demande est très importantes et doivent chaque année refuser de nombreux enfants, faute de créneaux. Les clubs de thriatlon, de plongée et des retraités utilisent également des créneaux mais doivent aussi refuser du monde notamment en termes d’aquagym et d’activités aquatiques multiples.

Toutes les projections étaient claires et sans appel, 3 bassins étaient le minimum pour répondre aux besoins d’aujourd’hui.  Rien d’étonnant pour une ville de 45.000 habitants. Décines qui a 25000 habitants a une piscine déjà saturée avec ces 3 bassins. La piscine de Meyzieu a la même surface de natation et est saturée.  Une ville comme Vaulx qui ouvre chaque année 7 classes nouvelles ne peut envisager un projet au rabais.

Faire une nouvelle piscine de 3 bassins est donc apparue comme nécessaire dès 2006. Malheureusement, le projet a alors pris du retard…..pourquoi ? Parce que les élections sont passées par là…2008, l’adjoint aux sports change et le Maire Maurice Charrier préfère privilégier l’extension du Planétarium. A l’époque, le groupe socialiste dont je faisais parti, par la voix de sa porte-parole, Hélène Geoffroy, n’avait de cesse de rappeler au Maire l’importance du projet de centre aquatique…un projet important pour les Vaudais, expliquait-on.

Avec l’arrivée de Bernard Genin en 2009 et mon retour au poste d’adjoint aux sports, le projet est relancé. Mais il faut reprendre le dossier presqu’à zéro, convaincre chacun que toutes les solutions (réhabilitation, etc.) ont été essayées, que c’est la meilleure solution pour les Vaudais, que l’éducation par le sport est fondamentale pour les gens de gauche.

Il faudra donc reprendre le projet mais cette fois-ci aller bien au-delà de la phase précédente. aux projections et aux réunions de concertation, s’ajoutent dorénavant les études techniques, le programme précis et le lancement de l’appel d’offres pour le projet architectural. 3 projets sont ainsi présentés en commission d’appel d’offres, commission pluraliste composée de la majorité mais aussi d’Hélène Geoffroy et de l’UMP. Le projet est choisi, présenté et validé en Conseil Municipal à l’unanimité.

Le projet est donc choisi. il sera situé au même endroit que Jean Gelet. Pourquoi ? D’abord parce que la piscine a toujours été un équipement du Mas du Taureau. Et que la mettre ailleurs aurait laissé entendre que nous abandonnions ce quartier. De plus, la mettre au Mas, c’est bénéficier d’une prise en charge de l’Etat de 50% dans le cadre des finacements ANRU. Autrement dit, sur 18 millions, quand on ajoute toutes les aides qu’il a fallut aller chercher, le coût pour la ville n’est que de 5 à 6 millions. Il aurait été du double si le centre aquatique aurait été situé ailleurs.

L’emplacement a été un élément essentiel pour les architectes qui ont construit un projet adapté à son milieu. Le projet dessiné par les architectes est un beau projet, un projet dont Vaulx peut être fier. Est-ce pour autant un projet pharaonique comme l’ont dit certains ? Il a pourtant la même taille qu’à Décines ou à Meyzieu ? C’est curieux, dans ces villes, c’est un projet normal et ici, il est pharaonique ? Il n’y a pourtant ni sauna, ni hammam, nu robinet en or, ni fiorityre, juste 3 bassins pour répondre aux besoins de nos habitants…..Ceux qui le traitent de pharaonique n’ont en fait que peu de respect pour nos habitants qui méritent d’avoir des équipements de la même qualité que les décinois.

Ou en sommes nous aujourd’hui ? Le marché de construction est lancé. Les entreprises sont en train de remplir les dossiers de réponse et envoi bientôt leur proposition. En Mai, la commission d’Appel ouvrira lez plis, désignera l’entreprise en charge de la construction. Et les travaux démarreront en juillet pour 18 mois.

Que se passe-t-il si la Maire décide d’arrêter le projet ? Elle rend caduque toutes les études faites jusqu’à présent, soit plus 2 millions d’euros mis par terre pour rien sans compter les recours des entreprises qui auront travaillé pour rien, les nouvelles études….un coût moyen de 2 à 3 millions pour abandonner le projet alors même que le construire coûterait à la ville 6 millions voire moins si la député se bouge pour obtenir une subvention du CNDS du Ministre des sports qui peut atteindre jusqu’à 2 millions…..Folie d’abandonner ! Argent Public Gâché !  Espérons que la raison l’emportera au final….

Et sur le fonds , quelles conséquences ?

Tout abandon du projet en cours conduit à laisser la situation en l’état pendant plusieurs années, probablement 4 à 6 ans. Pour faire quoi ? Redépenser plusieurs millions d’euros pour faire un projet moins ambitieux ? Et en attendant ? Il faudra répondre à une demande grandissante chaque année avec des équipements toujours aussi petits et chaque année de plus en plus obsolètes…il faudra alors prévoir

– La réduction du programme d’apprentissage de la natation avec l’Education Nationale qui permet à tous nos enfants de faire un apprentissage sur 4 ans (de la dernière année de maternelle au CE2) à 2 ans voire son abandon progressive

– La réduction des locations pour les collèges et lycées

– L’augmentation des refus pour les inscriptions dans les clubs qui répondront de moins en moins à la demande

– Sans compter tous les pépins et risques de fermeture des piscines compte-tenu de leur vetusté qui entraîneraient un arrêt des programmes d’apprentissage

Aucune équipe municipale de Gauche ne ferait un tel choix, abandonner l’apprentissage de la natation….Reste à savoir ce que va faire l’équipe….A elle de nous dire si elle est de gauche…..

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s