L’incendie du Gymnase Owens, une catastrophe pour tous les pratiquants sportifs

2014-05-05 20.59.25

Lundi 6 mai le gymnase Jesse Owens a pris feu…une partie du gymnase a brûlé, endommageant une partie de la structure. D’origine criminelle, cet incendie a été déclenché à partir d’un bidon d’essence trouvé sur place par la Police. Certains témoins disent avoir repéré un groupe de 4 jeunes de 13-15 ans qui s’enfuyaient. La police a déjà interpellé une personne mais aucune information ne permet de savoir s’ils ont bien arrêté l’un des coupables. L’enquête continue.

C’est un drame pour la ville. Le gymnase Jesse Owens a été construit dans les années 1970. A l’époque, il s’appelait Valdo parce qu’il avait été construit juste à côté du collège Valdo, un gymnase qui était, tout comme le collège, en métal. Dans les années 1990, notamment après le drame d’un incendie en France sur un collège dit de type « Pailleron », le Conseil Général a décidé de le démolir et de le reconstruire à l’emplacement qu’il occupe actuellement. Il faut dire en effet que les collèges en métal construits à la va-vite dans les années 1970 pour faire face à l’afflux d’élèves, lorsqu’ils s’embrasent, ne laissent aucune chance à ceux qui sont à l’intérieur. Le collège Pailleron, qui a laissé son nom à ces structures, a lui brûlé en 1973 provoquant plusieurs dizaines de morts.

Le gymnase, aussi en métal, ne présentait pas les mêmes défauts de fabrication que le collège, ne nécessitant pas de démolition, mais sa structure était aussi en métal. Vieillissant, il a fait l’objet il y a 4 ans d’une vaste opération de réhabilitation. Ce projet d’environ 3 millions d’euros a permis de reprendre tout l’intérieur de la structure (sol, aménagement des murs, etc.), de reprendre l’extérieur (qui ressemblait à une boite en métal) et de mettre un bardage en bois, de construire des vestiaires supplémentaires et une extension pour accueillir le centre de loisir sportif dit « Centre Nord », un centre qui accueille régulièrement une centaine d’enfants. Tout l’extérieur a également été aménagé pour permettre le développement d’une structure alliant « sport et nature ». On y trouve ainsi des aménagements pour les 3-6 ans et aussi pour les 6-12 ans. L’intérieur a également été aménagé spécifiquement pour permettre la pratique du tir à l’arc, du Futsal, du Basket, du Hand, autant d’activités très présentes sur le site. Le gymnase Owens est un des 8 gymnases de la ville occupé du matin au soir, la journée par les écoles et les collèges et le soir par les clubs. Il joue un rôle important pour répondre aux besoins. Pendant les travaux de réhabilitation qui ont duré un an, il a d’ailleurs fallut réduire certaines activités.

Pendant l’incendie, le gymnase était d’ailleurs occupé mais heureusement aucun drame n’est à déplorer. Ce sont les membres de l’association des retraités sportifs (ASRLVV) qui occupaient le gymnase pour faire leur activité régulière, le tir à l’arc.  Ils ont fait preuve de beaucoup de courage en cherchant à éteindre le feu mais malheureusement celui-ci était déjà trop avancé. Heureusement, personne n’a été blessée. Il faut dire que, contrairement à ce que l’on pense habituellement, les idées reçues ayant parfois la vie dure, le bardage en bois a tendance à retarder la propagation des feux, à l’inverse d’une structure en métal (qui était en dessous) qui propage la chaleur a une vitesse effrayante et  peut entraîner l’affaissement de la structure. Le bois est un mauvais propagateur, c »est pour cela que l’on peut utiliser du bois dans les cheminées ou des allumettes et que le feu se consomme lentement alors que si vous tenez dans la main un bout de métal et le chauffez d’un côté, la chaleur se répand très vite et vous ne le tiendrait jamais aussi longtemps qu’une allumette. Quant à se demander si le métal ou le béton permettent d’éviter les démarrages d’incendie, il suffit de regarder la pauvre structure Lidl qui n’a pas résisté non plus à l’incendie….

Ces remarques permettent également de répondre à ceux qui s’interrogent légitimement sur le choix du bois comme bardage de protection. Non seulement, le bois est protégé et ignifugé selon des normes strictes imposées par l’Etat mais il est plutôt un bon protecteur contre le feu et surtout contre sa propagation. Malheureusement, rien n’arrête un incendie. On peut dès lors s’interroger sur la déclaration de Mme la Maire, qui a selon le Progrès,   « Le premier magistrat sur un autre plan se dit étonné « de la rapidité avec laquelle le feu a progressé et provoqué des dégâts aussi irréversibles en si peu de temps. Ce sinistre pose donc, aussi, la question de la qualité et de la sécurité de la construction. Je déciderai de l’urgence de faire procéder à un contrôle de sécurité incendie de l’ensemble des équipements existants. » (Le progrès). Des éléments concrets permettent-ils d’établir une suspicion sur les travaux réalisées par les entreprises ? Une entreprise aurait-elle faillit sachant que toutes les installations sont bien évidemment soumis à des normes très exigeantes en matière de sécurité incendie et que les pompiers donnent leur feu vert à l’ouverture d’une structure seulement après avoir tout vérifié. Pas de doute que cette spécialiste de la résistance des matériaux connaît la différence de propagation du feu entre bois et métal et doit disposer d’éléments sérieux qui permettent d’évoquer l’existence d’une telle interrogation qui jette une curieuse suspicion. Espérons le sinon cette déclaration qui jette le doute serait bien irresponsable…..Quant aux vérifications sur la sécurité des bâtiments, ils sont faits tous les ans, donc cela ne devrait pas servir à grand chose…. Quoi qu’il en soit, mieux vaut éviter les polémiques inutiles et ce type de déclaration à ce stade. Cette incendie est un drame provoqué par des irresponsables et dont les victimes sont nos habitants et surtout nos enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s