Le sport n’est plus une priorité, l’OMS en danger, suite….

OMS logo

Encore un article dans le Progrès d’aujourd’hui sur la situation sportive à Vaulx en Velin….Alors que le sport a été un secteur pacifié pendant toutes ces dernières années, un secteur tourné vers l’intérêt des enfants et des plus grands, un secteur où l’on discute de projets d’avenir pour développer les pratiques sportives, celui-ci fait l’objet d’articles à répétition évoquant alternativement les crises à répétition de l’OMS, la noyade du projet de centre aquatique, incendie du Gymnase Owens, la remise en cause du dispositif de subvention, etc….En 1 mois, le sport n’a jamais fait l’objet d’une telle attention par les médias…..

L’article du Progrès du 21 mai, repris ci-dessous retrace l’historique de cette crise. Après la démission éclair de Roger Vuillemenot, ancien président du club de Basket, président depuis 1 ans et demi de l’OMS et qui avait fait un travail incroyable pour dynamiser l’OMS, démission qu’il explique justement par son souhait de ne pas travailler avec cette nouvelle municipalité, ce fut au tour de Philippe Damiecki, ancien président du Basket et Vice-Président de l’OMS de jeter l’éponge il y a une semaine compte tenu de la posture de la municipalité décidé à ne pas le reconnaître comme président.

Hier, c’est donc deux co-présidents qui ont été élus, les deux derniers vice-présidents de l’OMS…….. »Il n’y a plus de Président de rechange » souligne Ali Réchad, nouveau coprésident de l’OMS et président du FC Vaulx qui fait désormais parti d' »un duo de transition » avec Marie-France Rousset, ancienne co-présidente de l’ASUL Vaulx en Velin. L’élection par défaut s’est tenue dans une ambiance devenue délétère dans un monde sportif qui ne fait clairement plus partie des priorités de la nouvelle municipalité.

Après n’avoir pas reconnu le nouveau président de l’OMS élu très largement par l’ensemble du Conseil d’Administration (+70%), président qui a préféré abandonné plutôt que de se livrer à un exercice guerrier sans intérêt, la nouvelle Maire de Vaulx-en-Velin va-t-elle reconnaître les deux co-présidents de l’OMS élus hier par les seuls membres du bureau et battus au dernier CA contre le président démissionnaire ? Un seul président n’étant pas suffisant, deux auront-ils plus de chance ?

Il faut dire qu’apparemment, ce n’est plus les procédures qui permettent de désigner les dirigeants des associations mais le « bon vouloir » de Mme la Maire qui, pour asseoir son point de vue, s’est érigée en juge des procédures….Dans une lettre incroyablement procédurière, l’adjoints aux sports a expliqué tous les manquements à la procédure qu’il avait identifié dans le processus de l’élection du Président de l’OMS.

Quelqu’un peut-il signaler à la Maire qu’en France, la constitution prévoit la séparation des pouvoirs exécutif et judiciaire et aucun Maire ne peut s’établir en juge de la légalité d’une élection…..????? Autrement dit, la municipalité peut considérer que la procédure n’est pour elle pas satisfaisante, elle peut demander une nouvelle élection dans les règles, elle peut attaquer au tribunal l’élection mais elle ne peut EN AUCUN CAS décider par elle-même que cette élection n’est pas valide…..C’est un pouvoir que seul le juge a…Cela s’appelle, en terme juridique, de « l’abus de pouvoir » et l’ancien président aurait pu attaquer la mairie pour cela.

Pourtant l’OMS, rappelons-le, est l’organisme qui rassemble l’ensemble des présidents de club et doit contribuer à intervenir sur plusieurs dossiers « chauds » du moment comme les conséquences de l’incendie du gymnase Owens en matière de répartition des créneaux, la réforme des rythmes scolaires et ses conséquences pour la rentrée prochaine et la disparition du centre aquatique et les conséquences désastreuses que cette disparition entraîne pour 4 clubs de la ville (le club de Natation, 2e club par ses effectifs avec un peu moins de 600 adhérents; le club de triathlon, le club de plongée, le club de l’ASLRVV (les retraités sportifs))…..

L’OMS était également en train de préparer un nouveau projet, porté par le Vice-Président Philippe Damiecki de fête de l’OMS, un projet en charge de redynamiser une soirée des bénévoles qui avaient vielli et de lui donner un sens nouveau……Pas de doute que l’OMS n’aura plus de fête……et que l’on reviendra à la soirée Merguez traditionnelle car qui aura encore envie de faire la fête….

Mais peut-être que cette opération est un moyen d’empêcher l’OMS de défendre l’intérêt des sportifs mis à mal par la nouvelle municipalité ?

L’article du Progrès
 » Logiquement, ça devrait mieux se passer : il n’y a plus de président de rechange ! », plaisante Ali Rechad, président du FC Vaulx, devenu lundi soir coprésident de l’OMS (Office municipal des sports), en duo avec Marie-France Rousset, ancienne présidente de l’Asul Handball.

La démission précipitée de l’ancien président, Roger Vuillemenot, le 8 avril dernier, a ouvert une crise qui va devoir s’apaiser.

Ce soir-là, le Conseil d’administration qu’il avait convoqué avait été particulièrement houleux, avec de vifs échanges entre M. Vuillemenot et l’adjoint aux Sports, Ahmed Chekab. Le nouvel élu n’avait même pas encore pris officiellement ses fonctions et estimait qu’une nouvelle élection n’était pas convoquée dans les délais réglementaires. Le ton est monté. « Contrairement à nos statuts, M. Chekab a voulu interdire le vote d’un nouveau président et refusait ma démission », s’est énervé M. Vuillemenot.

Malgré l’opposition de l’élu, le CA vote pour un nouveau président et choisit Philippe Damiecki (20 voix, contre 7 pour Ali Rechad).

« La municipalité a vécu comme un coup de force cette élection, alors qu’on s’installait à peine. Ce n’était pas adéquat de démarrer comme ça. Nous avons simplement rappelé qu’il fallait faire les choses dans les règles », affirme la députée-maire, Hélène Geoffroy (PS).

L’équipe municipale n’a pas reconnu la légitimité du nouveau président. Philippe Damiecki a préféré démissionner : « Le fonctionnement de l’OMS était bloqué. On ne veut pas me recevoir, on m’oppose des chicaneries pseudo-légales… Je préfère me retirer, pour que l’OMS puisse trouver un président qui plaise mieux à la nouvelle municipalité », explique-t-il.

Un duo de transition

Après cette seconde démission, un nouveau bureau s’est réuni lundi soir. Et a appliqué l’article 17 des statuts de l’OMS : les vice-présidents remplacent le Président dans ses fonctions, en cas d’empêchement.

Le bureau a voté pour une coprésidence partagée entre les deux vice-présidents : Ali Rechad et Marie-France Rousset.

« Nous allons essayer d’apaiser les tensions. Roger Vuillemenot avait bien travaillé en amont, et il avait tout mis en place pour que ça tourne : commission des finances, commission des créneaux horaires, discussions entre les clubs. Il y aura de prochaines élections lors de l’AG de décembre. Je serai un coprésident de transition : il y a très peu de chances pour que je me présente en décembre », affirme Ali Rechad, qui souhaite rester président du FC Vaulx.

La nouvelle présidence va devoir se pencher très vite sur le lourd dossier du gymnase Owens incendié. « Il va falloir réattribuer les créneaux horaires des clubs qui l’utilisaient : à la fois gérer l’urgence et trouver des solutions pérennes », dit-il.

La lettre de l’adjoint aux sports au Président de l’OMS

lettre OMS 01

La lettre de démission de Philippe Damiecki

Courrier OMS 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s