Retour sur le Conseil Municipal du jeudi 5 juin

C’est avec seulement une douzaine de rapports dont la moitié concernait des désignations à des instances multiples que le Conseil Municipal s’est déroulé ce jeudi 5 juin. Comme nous l’avions déclaré dans notre conférence de presse, ce trop faible nombre de dossiers a de quoi nous inquiéter puisqu’il signifie que peu de dossiers avancent à ce jour. Rien sur la mort annoncée du projet de centre aquatique mais rien aussi sur la réforme des rythmes scolaires, l’absence d’information étant de plus en plus pesante pour les parents et les enseignants.

La Maire a toutefois annoncé que ces deux dossiers seront abordés au Conseil Municipal du 26 juin……Par contre, à défaut de contenu, la salle du Conseil Municipal s’est vu affublée de deux téléviseurs permettant au public d’avoir une information sur le contenu des délibérations en discussion. Une très bonne initiative qui sera complétée par des caméras la prochaine fois, mais qui ne compense en rien l’absence de production de fond, bien évidemment.

Le premier rapport porte sur un avenant aux travaux concernant le réaménagement des terrains de tennis qui se trouvaient vers Jean Gelet et qui vont se retrouver vers la salle Jara pour un montant de 30.000€. Voici mon intervention pour ce rapport.

« Vous nous présentez aujourd’hui le dossier sur l’aménagement des terrains de tennis au Pré de l’herpe. Nous sommes tout d’abord satisfaits de voir que, tout comme le dossier suivant, ces dossiers-là n’ont pas fait l’objet d’un moratoire et ont été épargnés du courroux de la nouvelle équipe. Les 2 terrains de tennis et le terrain sportif polyvalent vont donc pouvoir se mettre en place comme nous l’avions programmé et prévu….

Pour autant, un point nous interroge….Celui de l’aménagement des tennis….En effet, pourquoi avons-nous pris l’initiative de déplacer les 2 tennis de Jean Gelet vers la salle Jara ? Tout simplement, en prévision du démarrage des travaux pour le centre aquatique….Par souci d’économie, on avait d’ailleurs prévu de réutiliser les grilles qui entourent le tennis de Jean Gelet et rendent obsolètes tout utilisation des terrains précédents. 

Oui, mais voilà…Que se passera-t-il si vous prenez l’absurde décision d’arrêter le projet du centre aquatique…????

Allons nous avoir dorénavant 4 terrains de tennis et 2 terrains multisports ? dont 2 terrains sans grillage et qui risque de devenir un terrain vague ? Sachant que fête le mur, l’association qui gère ces terrains, sera à la peine pour utiliser tous ces terrains….

Que prévoyez vous de faire Mme le Maire pour tous ces terrains et ce gachis ? Rajouter des grillages pour développer l’activité tennis pour les enfants ?

C’est vrai que lorsque Jean Gelet sera fermé 2 ans pour travaux de réhabilitation et que celle de l’ENTPE sera fermée par la DASS, il faudra bien occuper les enfants qui n’apprendront plus à nager….mais pourquoi pas, à jouer au tennis…..!!!!!!

Décidément, que de conséquences inattendues allez vous avoir si vous décidez de couler le projet du centre aquatique….et vous n’avez pas finit d’en avoir car je vous promets qu’en cas d’annulation, ce dossier vous poursuivra tout au long du mandat….

Nous sommes donc  suspendu à votre décision sur le centre aquatique pour savoir ce que vous allez faire des tennis…..

Ou en êtes vous Mme la Maire….???

Ou en êtes vous alors que nous savons qu’aujourd’hui les enveloppes pour démarrer les travaux sont toutes arrivées et que vous les laissez fermer en attendant de pouvoir sortir du moratoire et annoncer la probable « mort » du projet.

Ou en êtes vous alors que vous savez comme nous que le coût de l’arrêt sera d’au moins 2,5 millions d’euros et que le rafistolage de Jean Gelet sera d’au moins d’un montant équivalent….Allez vous vous entêtez à dépenser 5 à 6 millions d’euros pour proposer un Jean Gelet rafistolé au lieu d’un centre aquatique que les Vaudais méritent….

Car les Vaudais qui sont suspendus à votre décision, ils n’ont pas oublié..y compris ceux qui ont voté pour vous…. ils n’ont pas oublié que vous leur avez distribué un tract montrant Jean Gelet et le comparant aux centre aquatiques de Décines ou de Meyzieu…

Ils n’ont pas oublié qu’avec ces photos vous leur avez dit que vous vouliez qu’il soit au même niveau que leur voisin….

Ils n’ont pas oublié et veulent savoir si cela sera leur première déception de votre mandat Ils n’ont pas oublié et seront vous le rappeler…Croyez le bien….surtout quand ils découvriront que vous avez dépensé la même somme pour garder Jean Gelet raffistolé….. »

Bien évidemment, la Maire n’a rien répondu sur ce dossier à part qu’elle y répondrait…plus tard…

Le deuxième rapport porte sur les travaux à Jomard. Il s’agit du remplacement du terrain en gore par un terrain en synthétique et de la remise aux normes du terrain en herbe, dit « terrain d’honneur » qui doit répondre aux normes de la Fédération Française de Football. L’équipe première jouant en CFA2 depuis un an, nous avions en effet l’obligation d’agrandir de quelques mètres le terrain. Quant aux terrains en synthétique, il permettra à des enfants de développer la pratique sportive dans des conditions bien différentes que celles sur le gore….. Ces travaux, pour près d’un million d’euros auront lieu cet été et ont été initiés, préparés et discutés par l’ancienne équipe. Bernard Genin s’est félicité que l’on ne remette pas en cause, une fois encore, ce dossier.

Le troisième rapport porte sur des travaux au gymnase Paul Roux. Il s’agit des travaux pour refaire les vestiaires qui en avaient bien besoin.

Le 4e rapport porte sur l’annulation d’une délibération qui concerne le contrat d’affermage de la Maison des fêtes et des familles. En effet, le choix a été fait au moment de sa construction, afin d’alléger les charges de la ville, de confier à un prestataire privé la gestion de la salle. Le gestionnaire a pour mission de louer la salle et de reverser à la ville un montant d’environ 80.000 €. La société Henni qui gère l’hotel du même nom a obtenu pour la 2e fois cette appel et gère cette salle. Cette fois-ci, le préfet a annulé la délibération dans le cadre de ce que l’on appelle le contrôle de légalité, considérant que la procédure n’avait pas été respecté. La raison invoquée est assez surprenante car il s’agit d’un manque de publicité dans un journal spécialisé alors même que l’appel a fait l’objet d’une publicité dans trois journaux généraliste. Quoi qu’il en soit, pas d’inquiétude pour les familles, la loi prévoit 6 mois pour revoir la procédure. La maire semble vouloir en profiter pour revoir le dossier et peut-être le gérer en régie directe.

Le rapport suivant a porté sur les écoles. Cela a été l’occasion pour le groupe Gauche Citoyenne par la voix de Marie-France Vieux-Marcaud de relayer l’inquiétude des parents qui, le 6 juin, n’ont toujours aucune information sur la réforme des rythmes scolaires. Comment se fait-il qu’alors que le dossier était bien avancé, alors que la  Maire a dit qu’elle faisait de l’eéole sa priorité, que le Conseil Municipal de ce 6 juin ne fasse pas l’objet d’une présentation et d’un débat. Là encore, la seule réponse de Mme la Maire a été de dire qu’il y aurait une information au cours du mois de juin, et au conseil municipal du 26 juin. Bref, encore et toujours du flottement pour des dossiers pourtant urgent.

Le rapport suivant (je quitte l’ordre des délibs) a porté sur les indemnités d’élus. Les élus toucheront les mêmes indemnités que leurs prédécesseurs, sauf qu’il y a 4 adjoints de plus. Le montant supplémentaire induit par ces 4 adjoints de plus sera donc d’environ 480.000 euros (un adjoint coûte 20.000€/an *4 adjoints*6 nas). En soit, il est bien évidemment normal que les adjoints soient rémunérés et cela fait parti du bon fonctionnement de la démocratie, à condition bien évidemment que l’on ne vienne pas expliquer que l’on ne trouve pas d’argent pour permettre à nos enfant d’aller nager. D’ailleurs, un étrange débat s’en est suivi.

Pour justifier les indemnités des élus, Mme la Maire a expliqué, à juste titre, que les élus devaient consacrer du temps à leur fonction, ce qui suppose de se libérer de leur travail notamment. Mais, ce qui est curieux, c’est que si le temps disponible pour occuper la fonction d’adjoint au Maire est indispensable, cela ne lui pose toujours aucun problème de cumuler les fonctions et d’assumer le cumul. Très sur d’elle, elle a affirmé un peu plus tard dans le débat, dans un discours fleuve sur la démocratie fait de banalités creuses, qu’elle avait eu la transparence de dire aux électeurs qu’elle cumulerait et cela ne l’a pas empêché de gagner….Mme la Maire oublie juste qu’elle est  dans la ville qui bat les records d’abstention et qui voit le FN croître par rejet du politique. Les Vaudais ont certes voté a 26% pour elle puis à 40% mais avec une telle abstention que cela doit nous laisser tous humble et interrogatif……

Et disons de façon claire, si Mme le Maire occupait un plein temps à ces fonctions, les dossiers avanceraient plus vite……e Un autre rapport a porté sur la création d’un poste supplémentaire de chargé de mission pour aider à la création des conseils de quartier. Là encore, un débat sans grand intérêts’en est suivi sur la nécessité évidente pour les élus d’être épaulé. Le seul point surprenant de ce dossier qui a été soulevé à juste titre par Nordine Gasmi, c’est de découvrir avant sa création le nom de celui qui l’occupe et ce, avant même une quelconque procédure de recrutement où le choix se fait dans la concurrence et au regard des compétences. Rappelons que chacun pensait que ce dernier faisait parti du cabinet du Maire (poste par conte sans procéduee de recrutement)….Malheureusement, sur ce point, aucune réponse….

Enfin, le dernier rapport a porté sur le réglement intérieur. Curieusement, Mme le Maire a décidé de fixer à 4 le nombre d’élus minimum pour former un groupe alors même que nous savons qu’un groupe est actuellement de deux personnes. Pourquoi ? J’ai eu beau répété 4 fois la question, rien à faire, pas un seul argument….rien…Rappelons pour l’anecdote qie Mme la Maire avait un groupe de 3 pzrsonnes pendant le mandat précédent…..et que si nous avions fixé à 4 pour un groupe, elle aurait crié à juste titre au déni de démocratie…mais là rien….serait-ce là une basse manoeuvre politicienne ? Quoi qu’il en soit, on est loin du discours lénifiant sur le fait qu’elle accorderait des droits aussi importants à l’opposition qu’elle en a eu voire davantage…

Et bien non….Mme la Maire refuse ce droit démocratique que l’on pratiquepourtant dans les instances…..

Ce conseil Municipal a été édifiant…beaucoup de beaux discours sur la démocratie et le droit des oppositions mais dès que l’on passe à la pratique, on est à l’opposé…..Chaque conseil permet de dessiner le visage du nouveau Maire de Vaulx en Velin, un Maire qui fait de belles déclarations mais dont les pratiques sont bien loin de cette réalité et surtout dont l’absence se ressent fortement sur le retard que prennent les dossiers. Notons également, la nouveauté de ce Conseil, nous avons entendu la voix de M. Bertin qui s’est félicité des écrans…..bon, d’accord tous ceux qui se plaignaient de ne pas l’entendre n’ont pas été déçu…il a parlé…..mais  pour ne rien dire, comme quelqu’un de museler…….mais cela finira par changer….pas de doute…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s