Le Conseil Municipal du 18 décembre…..1 million gaspillé pour acheter l’Hotel du Nord

Le Conseil Municipal du 18 décembre marque un tournant intéressant avec les premiers dossiers de l’équipe municipale en place. Jusqu’à présent, ce qui n’est pas en soit surprenant, les dossiers étaient en rapport uniquement avec ceux de l’équipe précédente, soient pour les prolonger, comme les projets d’école, soient pour les annuler comme pour le Centre Aquatique. Pour l’instant, à part les dispositifs mis en place pour les conseils de quartiers, rien de neuf. Nous attendions donc avec impatience les premiers signes de véritables nouveautés, des signes montrant que cette équipe a une idée précise de ce qu’elle veut faire de notre ville . Et c’est ce que l’on commence à voire apparaître à travers ce Conseil de Décembre, 8 mois après la prise de fonction de la nouvelle équipe et ce n’est pas sans révéler quelques mauvaises surprises.

hotel nord 2ot

La plus effarante innovation est très certainement le choix de l’équipe municipale de dépenser 1 Million d’Euros pour le rachat de l’Hotel du Nord alors même que Mme la Maire avait « tué » le centre aquatique sur le thème « aucune autre dépense que les écoles ». Ce conseil est donc à la fois celui de l’annulation des 2,2 millions du Centre Aquatique mais en même temps l’achat pour 1 million d’euros de l’Hotel du Nord. Drôle de transfert qui prouve que l’argument était fallacieux…

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Hotel du Nord, rappelons qu’il s’agit là d’un bâtiment désuet et sans grand intérêt (la photo est parlante). Le Progrès écrivait à son sujet « Parler de « patrimoine historique », n’est-ce pas abusif ? Si l’Hôtel du Nord a effectivement servi de relais de diligence au XIX e siècle puis d’arrêt de tramway, c’est aujourd’hui un vieil immeuble sans caractère, et ses façades défraîchies ne gardent nulle trace de son passé. »  En 2010, un investisseur se propose de transformer l’hôtel en logements basses consommations, un projet de qualité qui ne coûtait rien à la ville. Oui, mais c’était sans compter qu’à cette époque M. Bertin, président de l’AVV  lance une série de procédures pour « sauver » ce grand « patrimoine » historique, procédures qui font reculer l’investisseur….Victoire de l’AVVV mais pourquoi ? Pour demander aujourd’hui à la Ville de racheter l’AVV pour plus d’1 million….

Pourquoi racheter cet immeuble 1 Million d’euros sans compter les centaines de milliers d’euros qu’il faudra pour le retaper ? Pour faire une école ? Même pas…..pour faire des services de proximité signale le rapport. Oui mais voilà, le bâtiment se situe à quelques mètres de l’ancienne Mairie où se trouve une école de musique, une bibliothèque, une salle, des espaces associatifs. Si le village a un besoin en termes d’équipements publics, c’est très certainement d’un équipement sportif, le gymnase Roux étant insatisfaisant alors qu’à l’inverse, c’est au Mas ou au Sud, où un bâtiment de service public aurait été utile d’autant plus qu’elle est la première victime de l’annulation du Centre aquatique….Mais peut-être quelques défenseurs de la Maison de quartier du Mas en profiteront-ils pour rappeler légitimement leurs anciennes revendications toujours insatisfaites au profit d’une maison de quartier au village qui va coûter très cher…..

Alors, si ce n’est pas pour répondre à un besoin, c’est pourquoi ? Il ne fait de doute à personne que c’est le projet de M. Bertin qui a investit une valeur quasi affective à ce projet mais dont l’utilité publique reste à démontrer à l’heure où les Vaudais ont besoin de rénovation pour les écoles et d’un centre aquatique….On se demande de plus en plus qui gouverne cette ville…..

Quant aux autres rapports, notons tout d’abord la reprise en main du Journal Municipal. Manifestement, le journal que certains s’amusaient à appeler « la Pravda » était un peu trop « indépendant » avec son Conseil d’Administration légèrement  autonome, l’opposition pouvant y participer. Décidément, après le limogeage de l’éditrice en chef, la nomination sans passer par le CA d’un ancien journaliste certes respectable mais très engagé politiquement, un signe de plus d’une reprise en main des formes de communication pour éviter toute parole libre.

Autre reprise en main, la salle des fêtes et des familles qui ne sera plus gérée en délégation de Service Public mais en Régie. En soit, pourquoi pas. La municipalité est bien sûr tout à fait capable de reprendre ce service. Reste à savoir surtout à quel coût. En effet, le seul argument pertinent sur la mise en Régie de cette salle, c’est qu’en période de disette budgétaire, il n’est pas prioritaire de dépenser de l’argent pour ce projet. Or, en Régie, le projet rapportait à la Ville plusieurs centaines de milliers d’euros. Qu’en sera-t-il avec sa municipalisation ? Une première estimation évoque un surcoût (décalage entre ce que cela rapportait et ce que cela coûtera) de plusieurs centaines de milliers d’euros….A suivre….

Dossier CM du 18 décembre 2014

 

Advertisements

Une réflexion sur “Le Conseil Municipal du 18 décembre…..1 million gaspillé pour acheter l’Hotel du Nord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s